Le cerf de Renaud Herbin entre à Gadagne

Regard profond, posture fière, bois impeccables, le cerf du spectacle « Actéon » de Renaud Herbin rejoint ses comparses présents dans la salle du pilier du MAM, consacrée à l’univers du marionnettiste.

Ce cerf majestueux, entièrement composé de bois aux articulations impressionnantes et au port de tête élégant, a été conçu et réalisé par le marionnettiste Paulo Duarte à l’occasion du spectacle « Actéon », créé en 2013 par le directeur du TJP de Strabourg. Une œuvre majestueuse, qui au-delà de la performance technique, touche le spectateur grâce au regard perçant du cerf et à ses yeux d’un noir profond qui vous pénètrent.

 

Du mythe à la matière

L’œuvre de Renaud Herbin présentée dans la salle du pilier au MAM invite à faire travailler son imaginaire grâce au travail sur les corps et les matériaux bruts. « Je conçois la marionnette comme une représentation de l’humain. Dans le mythe d’Actéon, j’utilise une marionnette figurative mais qui agit par des forces invisibles. Les dieux, Diane dans ce récit, agit sur lui et régule les rapports entre les humains et la nature. Ce personnage, comme la manipulatrice, ont un contact avec la matière elle-même, la terre. On est dans un jeu, un enchevêtrement des éléments. Je pense que la marionnette peut nous situer sur cette planète ».

 

La technique au service du sens

Entre technique traditionnelle de la marionnette et dépassement de celle-ci, la conception de la technique de manipulation est avant tout au service de l’écriture théâtrale chez Renaud Herbin. Une écriture où la présence des corps est interrogée. « C’est une marionnette à fils. Elle est suspendue mais je ne voulais pas qu’elle soit avec un contrôle à croix. Un contrôle que je trouve trop encombrant. Je voulais qu’elle soit la prolongation de la manipulatrice. Les sangles présentes permettent d’avoir la marionnette au bout du bras et grâce à un mouvement d’ondulation, la colonne [de l’animal] prend vie. A chaque spectacle, j’invente une technique pour aller au plus près du mouvement ».

 

Revisite d’un mythe initiatique

Quoi de mieux que le conte mythologique pour faire passer ses messages ? Renaud Herbin a jeté son dévolu sur le mythe grec d’Actéon. Récit initiatique par essence, le jeune chasseur fougueux, petit-fils d’Apollon, se perd dans la forêt et entre dans la zone interdite pour les hommes. Il y découvre Artémis, Diane pour les Romains, nue et prenant son bain. Découvrant Actéon, Diane décide de « de le transformer en cerf. Il sera ensuite poursuivi et dévoré par sa propre meute de chiens. Le rapport entre les humains, les dieux, la nature, les animaux, qui sont à l’œuvre dans ce mythe, j’avais à cœur de le mettre en scène ».

 

L’ensemble du travail de Renaud Herbin est visible au MAM jusqu’au printemps 2023.

Suggestions